"Chère Madame, ne vous inquiétez pas, tout vas bien vous avez des fibromes

C'est grave docteur ? 

Non madame, les fibromes sont bénins donc non cancérigènes 

Donc pas de cancer

Non 

Alors tout va bien ? 

Non ....oui....si les fibromes sont sans symptômes tout vas bien, on ne les traitera pas.

Et s'il y'a des symptômes ? 

Mais vous êtes une jeune femme en pleine santé donc tout va bien aller ! Ne pensez pas à des choses négatives à votre âge" 

Voila ou devrait commencer la prise en charge des fibromes, avant même que les premiers symptômes n'apparaissent car comme pour un cancer, lorsque les symptômes apparaissent à travers différentes manifestations, il est parfois trop tard. Toutes les jeunes femmes n'ont pas accès à un gynecologue ou un médecin de famille. Nous préconisons une mammographie aux femmes de plus de 50 ans tous les 2 ans. Pourquoi ne pourrions nous pas faire de même pour depister les fibromes chez des femmes ayant tous les symptômes de la maladie, avant d'être diagnostiqué? Pourrait il y avoir un rôle de prévention à faire auprès des jeunes filles entrant dans la puberté, ce qui permettrait ainsi de reduire les depenses de santé de cette pathologie qui atteignent près de 3 millions de dollars par an. Affaire à suivre...