Je remarque souvent les difficultés liées aux fibromes que certaines femmes éprouvent, notamment pour avoir des enfants. À ce sujet, j ai un beau témoignage à partager avec vous.
Avant et même au début de ma grossesse, j'aurais voulu lire un témoignage semble à celui que je m'apprête à vous donner. J'ai découvert mes fibromes en 2013. J'avais mal au ventre donc je m'étais rendue aux urgences. Il s'agissait d'un kyste mais en réalité, les médecins ont découvert mon utérus fibromateux. Ç'est à ce moment que ma croisade a commencé. J'ai cherché des gynéco compétents. Certains m'ont dit d'arrêter de me plaindre ou bien ils m'enleveraient l'utérus. D'autres m'ont dit de me dépêcher de faire un enfant... à 26 ans!
J´ai visité une clinique Ottawa et finalement un centre spécialisé en fibromes à Bordeaux en Décembre dernier. On m'a confirmé que presque 1 femme sur 2 avait des fibromes!!! En juin, j'étais enceinte. C'est arrivé assez tard car cela m'obsèdait, comme je suppose que c'est le cas pour beaucoup de femmes. En mai j'ai commencé une nouvelle activité personnelle.
Niveau médecine avant la grossesse, je prenais la pilule qui me régulait et je faisais beaucoup d'acupuncture, ainsi que des traitements aux herbes chinoises (on y croit ou pas, mais pour moi ça fonctionne). Durant mon premier mois de grossesse, un des fibromes avait déjà doublé de volume (8cm). C'était  douloureux et angoissant. Il n'est pas passé un jour pendant ma grossesse sans que j'imagine le pire mais j'ai été très soutenue par mes proches et j'y ai cru. 
 

Les médecins y croyaient aussi. A 3 mois, mon ventre était aussi gros qu'une femme enceinte de 6 mois. A 9 mois j'étais énorme, comme si j'attendais des jumeaux et je précise que j'ai pris que du ventre! 8 kilos au total. J'étais évidemment plus en forme avant ma grossesse qu'après!!!! Fallait le voir pour le croire. Presque une semaine après l'accouchement, la récupération fut difficile à cause de la césarienne. Je sentais les fibromes aussi car il ne restait qu'eux et ne dégonflaient pas tant que je n'arrêtais pas d'allaiter puisque mon corps continuait à secreter des hormones. Il n'etai pas prévu de les enlever et l'équipe de l'hôpital Sainte-Justine s'y est opposée. On les laissa diminuer. Je me rendais en France en juillet et j'y faisais un suivi. Je ne voulais plus de pilule donc je devais absolument déterminer comment contrôler le tout par la suite. Aujourd'hui je n'ai plus peur. Si des femmes souhaitent discuter avec moi, c'est avec plaisir. Je réside à Montréal. 

 
J'ai accouché dimanche d'un petit garcon: Noah. Pour te résumer ma situation, j'ai l'utérus fibromateux! Au 1er mois de grossesse, le plus gros de 4 cm en faisait 9. Mon bébé était entouré de 6 fibromes dont 2 de 9 cm à la fin du col. Ils etaient tous hors de l'utérus. J'ai été suivie à Sainte Justine avec un arrêt de travail à partir du 3 ieme mois, plusieurs séjours à l'hôpital à cause de la necrose, des douleurs et des médicaments. Pendant toute la durée des traitements le bébé a toujours été en bonne santé. Il devait naître par voie naturelle mais finalement j ai eu une césarienne d urgence mais tout s est bien passé et j'en ai un très beau souvenir. Il est en parfaite santé.
Alexandra 

image